samedi 31 juillet 2010

Ce fil invisible

Le soucis lorsque je me lance dans de très gros travaux (cf post précédent), c'est que lorsque c'est terminé, ça brise ce fil fragile et solide à la fois qui relie mon imaginaire directement à ma main, comme un fil de cuivre qui aurait fondu à cause de la trop forte chaleur qui l'aurai usé à la longue.
C'est un fil chaud et brillant, un fil à la fois douloureux et salvateur, exaltant et épuisant, palpable et insaisissable. L'imagination est toujours là, l'envie aussi ; la main est toujours agrippée à son crayon et court toujours sur le papier, mais sans ce fil, plus rien ne prend forme.
Il faut attendre que le cuivre se reforme...
Dans ces cas là je sais qu'il est temps pour moi de faire une pause et de ne rien dessiner pendant un jour ou deux, mais que faire à la place..?
C'est comme de devoir attendre qu'une porte s'ouvre lorsque l'on est enfermé dans une pièce entièrement vide.
L'ennuie me gagne alors que je pourrais pourtant faire des milliards d'autres choses en attendant...

Le verger communal du village,  ce printemps dernier

vendredi 30 juillet 2010

Le jour où la carpe Koi atteignit le Ciel

D'après une légende Chinoise, les carpes Koi remontent les fleuves afin de réussir à atteindre le ciel, où elles se transforment en dragon... Voilà l'histoire qui me fascine depuis la création d'Akito, un personnage passionné par cette race de poisson qui porte bonheur au Japon ; et qui m'avait donc poussé à faire pas mal de recherches afin de pouvoir bien comprendre la personnalité de mon personnage.
Et puis le voilà qui a rencontré Uryû (le perso d'une amie) par hasard il y a un moment déjà, et qu'une histoire tout à fait inattendue est née entre eux, nous laissant moi et elle totalement sans voix :D Et si on croit au destin dans la vraie vie, c'est d'autant plus troublant quand ça "arrive" dans un rp (role play)... Uryû est en effet tatoué d'un dragon asiatique, alors qu'Akito croit dur comme fer à cette légende chinoise et a le corps couvert de carpes Koi.... et mon amie et moi ne nous étions pas du tout concertées avant à propos de tout ça, alors ça fait vraiment une drôle d'impression XD

Quoi qu'il en soit, je me devais donc de faire un portrait d'eux à la hauteur de leurs personnalités et qui rappelait aussi si possible la poésie de cette fameuse légende devenue réalité...
J'ai passé 6 jours complets sur ce dessin tellement il a été dur à réaliser, j'ai eu énormément de mal avec le dragon (les dragons asiatiques sont vraiment horribles à dessiner !!), ainsi qu'avec la composition générale du dessin, et avec la "peinture" des ombres et lumières des corps que je voulais plus réalistes que ce que je fais d'habitude. Bon je précise quand même que je me suis servis d'une photo comme référence pour la pose :)
Ah et je voulais aussi que ça rappelle les estampes japonaises parce qu'Uryû en est passionné, mais aussi parce que le hasard a fait qu'Akito en peint :)

jeudi 29 juillet 2010

Petit WIP et quelques news

Tout d'abord je tenais à remercier les personnes qui se sont inscrites en tant que "membres" à ce blog et à celui consacré aux Black Velvet. Ca me touche beaucoup et puis c'est amusant, ça rappelle un peu le système de deviantART du coup :D j'ai presque envie d'ajouter un bouton "add to favorites" à mes posts étant donné qu'on peut le faire aussi ici apparemment mais bon, on est pas là pour transformer blogger en dA pas vrai ? XD

En parlant de dA... Ceux qui se sont aventurés à lire mon journal de ces derniers jours sont donc au courant que je me coupe de ce site pour un moment suite à des questionnements assez douloureux quant à ma situation actuelle.
J'ai en effet quelques soucis pas évidents à gérer en ce moment et dA est le pire endroit pour le faire justement, puisqu'il est en très grande partie responsable d'énormes montées d'émotions que je n'arrive plus à contrôler. Il me faut donc faire une pause sinon je vais réellement finir par haïr ce site que j'aime pourtant éperdument.
C'est assez difficile à expliquer, mais disons que le groupe de gens qui me suit depuis des années maintenant -et dont certains sont vraiment devenus de proches amis- est comme une seconde famille pour moi, mais le contexte actuel fait que c'est trop douloureux pour moi de m'y aventurer en ce moment.... Compliqué compliqué... le moral n'est pas au beau fixe et les soucis qui s'enchainent ont terminé d'avoir raison de mes nerfs. D'où craquage assez conséquent qui mérite de prendre quelques mesures radicales...

Bref, tout ça pour dire que malgré ce choix, je ne m'arrête pas pour autant de dessiner, et je suis d'ailleurs actuellement en train de bosser sur une grosse illu yaoi que je voulais à la fois sensuelle et poétique étant donné les personnages qu'elle représente. Elle n'est pas "énorme" en soit, mais elle me donne du fil à retordre (comme jamais) parce qu'elle est dans un style que je n'ai pas du tout l'habitude d'aborder (et putain qu'est-ce que c'est dur à dessiner les dragons asiatique !!!!). C'est un cadeau pour une amie à la base, je vous en montre un minuscule aperçu histoire de vous faire patienter !




dimanche 25 juillet 2010

Chisei

Un dessin sans prétention de Chisei, le personnage très androgyne d'une amie :) Il s'agit bien d'un monsieur :D Je n'en suis pas à mon premier essai de portrait de lui, mais à chaque fois je trouve que je le "manque", que ce n'est pas vraiment lui, et c'est très frustrant :/


Sleeping with ghosts

Engendrer,
Un film adoré que l'on ne pourrait plus voir au présent,
Avoir sommeil quelque soit le temps passé à dormir, ou non,
Crises de panique remplacées insidieusement par cette boule perpétuelle et menaçante de pleurs au creux de la gorge,
Parfois sans raison,
Run,
La fuite hors de portée,
La fuite tant désirée,
Liste de contradictions,
En être parfois témoin chez les autres,
Savoir qu'il a tort tout en ayant tapé juste,
L'effroi de voir que "quand je serais grande j'aurai moins peur" ne marche pas, au contraire,
Peurs illogiques,
Avoir faim en permanence mais être écoeurée de la nourriture,
Désirer violemment un contact qui répugne,
Avancer mais stagner quand même,
Ne plus vouloir le dire, par peur d'entendre ce qu'on n'a pas envie d'entendre,
Compassion agacée,
Amitié sans échange,
Voyager en restant sur place,
Espoir que non, mais que oui quand même, mais savoir que non, mais espérer que oui quand même,
Vouloir,
Echouer,
Au moins ça,
Dormir au creux de la chaleur d'un fantôme.


samedi 24 juillet 2010

Tyler

Une commande que je déteste viscéralement pour avoir eu énormément de problèmes avec la commanditaire :/ Mais bon, ça a été un bon entrainement point de vue technique, c'est déjà ça...


lundi 19 juillet 2010

Espace

J'adore ce format de fichier, on peut rendre l'image transparente et jouer avec du coup... on voit mieux ce que ça donne sur deviantART comme ils ont un fond coloré : http://nineinjections.deviantart.com/#/d2u9t78 vous pouvez encore une fois cliquer dessus pour l'agrandir un peu une fois sur cette page :)


dimanche 18 juillet 2010

Tout doit disparaitre !

Réveillée à 6h du matin, un dimanche, par un rire de hyène tonitruant,
Les pompiers qui passent peu après en gueulant dans un microphone pour que le propriétaire de la voiture X garée devant l'emplacement Y la déplace rapidement sous peine de fourrière,
Et les conversations tellement répétées qu'elles en deviennent surréalistes :
"- Bonjour ! Ca va ?
- Ca va !
- Ca va ?
- Ca va bien et toi ?
- Ca va ! Salut ça va ?
- Ca va ! et toi ça va ?
- Ca va ! Ca va ?
- Ca va !"
Pas de doute, c'est le jour du marché aux puces annuel d'Oberhergheim.

Je ne suis pas un ange

Il y a trois nuits de ça, j'ai fait un rêve à la fois magnifique et extrêmement triste... J'ai rêvé d'un jeune homme blond qui était une simple image accrochée au mur d'une chambre anonyme, juste un visage. Et ce jeune homme s'est soudain vu offrir une vie pour une raison totalement inconnue et a commencé à sortir de l'affiche...
Mais cette vie -qu'il ne voulait pas de surcroit, il préférait rester un "non existant"- avait un prix : celle d'avoir un corps qui n'était pas le sien, à savoir une sorte de mix entre un être plus ou moins humain et un oiseau proche des oiseaux préhistoriques. Il haïssait profondément cette vie et ce corps, et notamment les ailes très blanches et lumineuses qu'il avait dans le dos du coup. Il y avait une sorte de mélange de profonde tristesse et de colère sourde en lui.... Et il avait des compagnons avec lui, victimes de la même malédiction si ce n'est qu'eux n'avaient plus rien d'humain et ressemblaient à des monstres à moitié animaux du coup... et le jeune homme décida alors de partir en quête de réponses avec eux, afin de savoir pourquoi ils étaient ainsi en espérant pouvoir retrouver leur "non-existence" perdue... (petite note amusante : ils avaient la meêm Jeep que dans Saiyuki XD)
Il fallait que je le dessine comme un pense bête pour ne jamais oublier ce rêve :)
Et je l'ai baptisé Ossian ^_^


vendredi 16 juillet 2010

Stéphane et Angélique

Un dessin de commande, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de dessiner dans ce style, ça fait du bien :)




mardi 13 juillet 2010

Déménagement de Blog (encore !)

Et me voici donc sur un tout nouveau blog, pour la... nième fois >_> J'en avais assez de l'ancien dont les options ne me convenaient plus et je songeais depuis un long moment à le renouveler, et puis c'est finalement la publicité imposée entre les messages qui m'a enfin décidé à poser mes valises ailleurs, à savoir ici... je pensais à wordpress à la base mais vu que j'avais la flemme de lire les tutos ben j'ai opté pour blogger XD
Je me suis bien amusée avec les options de personnalisation du blog, je pense que je ne les ai pas encore toutes trouvées mais ça ne saurait tarder.

Et en guise d'inauguration, un dessin fait ce week end pour un concours organisé sur deviantART et avec pour thème le jeu Suikoden. J'ai choisis d'illustrer une scène du second opus, un passage au tout début du jeu et que j'avais trouvé particulièrement émouvant.
Pour la petite histoire, le camp d'entrainement militaire de ces deux jeunes hommes est attaqué une nuit. Contraints de se séparer pour éviter d'être tués comme les autres jeunes de leur brigade, Jowy (le jeune homme de droite) promet à Ryô (le jeune homme de gauche) qu'ils se retrouveront plus tard, à l'endroit où ils s'apprêtent à marquer la roche d'une croix. Mais la situation empire et ce moment n'aura jamais lieu...
J'ai volontairement choisis d'orienter la lame vers la gorge de Jowy, comme symbole de ce qui lui arrive plus tard dans le jeu.